une aventure franco-italienne

Joomla extensions and Joomla templates by JoomlaShine.com

inscription newsletter







Accueil arrow Transat retour arrow Un beau Week-End !
Un beau Week-End ! Version imprimable Suggérer par email
écrit par Hugues   
14-05-2012

Image

Un beau week-end !Nous espérons que vous avez passé un excellent week-end. Ici tout va bien  Enfin une dorade !

Depuis cette nuit, le vent a beaucoup faibli (voir la rubrique météo), le bateau a adopté une vitesse lente qui semble plus compatible avec la pêche ! Au petit matin, nous avons eu une première touche. Le poisson devait être gros puisque notre fil a cassé. C’est notre troisième leurre perdu ; heureusement, il en reste 5.

Image

Un quart d’heure après, une nouvelle touche. Une dorade coryphène énorme (12 à 16 kg) est au bout de notre ligne. Elle est superbe dans sa robe bleue aux reflets verts et sa queue jaune. Elle lutte, se débat. Elle est bien plus grosse que celles que nous avons attrapées en 2009. L’équipage est concentré sur son sujet. Patrick essaye de l’attraper avec le crochet de pêcheur. Malheureusement, il lui échappe et tombe à l’eau. Il essaye alors de la remonter avec le fil. Dans un mouvement violent, la dorade réussi à se détacher ! Nous sommes à la fois dépités par la perte et heureux de constater que notre ligne peut nous apporter du poisson.

 

Nous préparons la prochaine prise. Nous définissons le rôle de chacun. Patrick sera « premier de cordée ». Attaché par son harnais, dans la jupe il essayera de ramener le poisson à bord. Pour cela, il dispose des ses mains gantées mais aussi d’un lasso que nous avons préparé et d’une épuisette faite avec un cabas Carrefour. Nous avons aussi préparé un harpon en attachant un couteau à la gaffe. Le but est de tuer ou fatiguer le poisson avant de le remonter. Vittorio sera chargé de récupérer le poisson et de le tuer au rhum ou au couteau. Hugues s’occupera de ralentir le bateau de coordonner les actions et d’aider Vittorio. Nous attendons impatiemment la prochaine touche !

  Visite des dauphins

Un groupe de dauphins est venu jouer autour d è così  vendredi pour la grande joie de l’équipage. Ils ont joué à l’étrave et sauté à côté de notre bateau : un spectacle toujours fabuleux !

 Cargo de nuit

Depuis notre départ, nous n’avons croisé aucun voilier. Même si nous sommes nombreux à traverser à ces dates, c’est relativement logique car les autres sont certainement parti, comme cela se fait normalement, d’îles plus au nord ; le départ standard se faisant de Saint Martin.

En revanche, nous avons croisé un certain nombre de bateaux de commerce, 5 en 6 jours. Ils sont tous équipés d’un dispositif électronique qui communique leur nom, leur position, leur cap, leur vitesse, leur destination et leurs mensurations. E cosi est également équipé d’un AIS mais qui envoie moins d’information. Grâce à ce système, une alarme nous prévient dès qu’un bateau est à moins de 10 milles d’è così. Sur l’écran de l’ordinateur, le bateau apparaît ainsi que toutes les informations. Notre logiciel de navigation calcule la route des navires et indique les éventuels risques de collision. Ce système est fantastique ! Avant, on scrutait l’horizon puis, si on avait aperçu les lumières d’un navire, on essayait de deviner sa route tout stressé…

 Record de distance parcourue en 24 h depuis le départ !

Entre vendredi 15h12 UTC et samedi à la même heure, nous avons parcouru 180 miles soit une moyenne de 7,5 kts ; une très belle journée !

  Des chiffres et le point sur le TOTOMILLESJour 5 : 171 milles parcourus soit 7 nds de moyenne

TOTOMILLES : vainqueur Hugues à 2 milles du score exact ! (P : 162 ; V : 178 ; H : 173)

1-      Hugues (5 pts) ; 2- Vittorio (1 pt) ; 2- Patrick (1pt) 

Jour 6 : 180 milles parcourus soit 7,5 nds de moyenne

TOTOMILLES : vainqueur Vittorio  à 6 milles du score exact. (P : 189 ; V : 186 ; H : 188)

1-      Hugues (5 pts) ; 2- Vittorio (2 pt) ; 3- Patrick (1pt) 

Jour 7 : 143 milles parcourus soit 5,96 nds de moyenne. Très rapide hier après-midi (vitesse supérieure à 8 nds), lent cette nuit et aujourd’hui (entre 4,5 et 6,5 nds).

TOTOMILLES : vainqueur Hugues.(P : 126 ; V : 123 ; H : 132)

1-        Hugues (6 pt) ; 2- Vittorio (2 pt) ; 3- Patrick (1pt) 

 

En 4 jours, nous avions parcourus 603 milles. La route directe Martinique-Açores faisait 2222 miles. Après ces 4 jours, nous sommes à 1700 milles de l’île de Faial aux Açores… Tu as bien noté que 2222-603 ne fait pas 1700. As-tu trouvé la solution de cette énigme ? Si oui, bravo, si non, lis tranquillement.  Nous ne suivons pas la route directe Martinique-Açores, c’est impossible. Nous allons donc parcourir plus de 2222 milles. 1700+603=2303. Il est fort probable qu’à l’arrivée aux Açores, nous ayons parcouru entre 2500 et 2800 milles ; cela dépendra de la direction et de la force du vent d’ici à l’arrivée !

 Un dimanche extraordinaire

Après nos aventures matinales de pêcheurs, nous attendons la fin d’après-midi. En effet, les poissons mordent au lever du jour et en fin d’après-midi.

Nous profitons alors d’un beau dimanche ensoleillé avec un vent calme. Tri punch à l’apéro puis foie gras du Lauragais (merci papa, merci maman !) sur pain précuit accompagné de son excellent vin blanc de Vénétie (www.villadimaser.it). Au dessert, nous mangeons le dernier fruit martiniquais restant, un ananas encore excellent. Pour digérer, et sans attendre les 3 heures exigées par nos grand-mères, nous prenons un bon bain de mer. Hugues en profite pour enlever une algue énorme enroulée autour du sail-drive du moteur. Digestif au rhum vanille de la Réunion… Ce soir, nous ferons cuire des patates dans la graisse du foie gras et y joignerons oignons et lardons. Nous aimerions bien avoir du poisson frais au menu de demain…

  Le coin du météorologue

La météo du jour annonce que l’anticyclone ne part plus au sud mais reste assez nord et s’étend. En conséquence, nous devrions continuer à avoir du vent de face assez mou. Au nord et au sud de notre position, il n’y a apparemment pas de vent ; il convient donc de continuer au près (face au vent NDLR) dans ce vent faible. E così avance très correctement dans ces conditions. Au moment où j’écris, le vent souffle à 8 nœuds et nous avançons à 6 nœuds. Nos spis restent désespérément dans leurs sacs…

 La blague du jour

Un type rentre dans un bistro, dit bonjour, s’installe au bar et attend. Au bout d’un moment la patronne lui demande ce qu’il désire. « un baby Rhum ». Il le boit et s’en va. La patronne le rattrape:

-         Tu n’as pas payé ta boisson

-         Mais moi, je n’ai rien commandé, c’est vous qui m’avez offert à boire, je ne paye pas. « 

-         Et il s’en va.

Honteuse la femme ne dit rien à son mari.

 

Le lendemain, le type rentre dans le bistro, dit bonjour, s’installe au bar et attend. Au bout d’un moment le patron lui demande ce qu’il désire. « un baby Rhum ». Il le boit et s’en va. Le patron le rattrape:

-         Tu n’as pas payé ta boisson

-         Mais moi, je n’ai rien commandé, c’est vous qui m’avez offert à boire, je ne paye pas. « 

-         Et il s’en va.

Le soir, dans leur lit, le bistrotier raconte sa mésaventure à sa femme. Elle lui avoue avoir eu le même problème la veille. Ils décident d’être vigilant le lendemain.

 

Le matin, le type rentre dans un bistro, dit bonjour, s’installe au bar et attend. Au bout d’un moment le patron lui demande ce qu’il désire commander. « un verre d’eau et du pain ». Le type se met à tremper la mie de pain dans le verre d’eau et à faire des boulettes plus ou moins grosses qu’il pose sur l e bar. Au bout d’un moment le patron lui demande ce qu’il fait avec ça :

-         C’est pour la pêche

-         Ah bon, et vous prenez quoi avec ça ?

-         Un baby rhum

  

Tout va bien à bord,

 

Hugues

13 mai 2012

16h30 UTC

29.39 N

52.15 O

  
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
jacques   |92.151.160.xxx |2012-05-15 18:28:48
Zut! Il va falloir que je modifie tous mes pointages de précision!
En
voyant des positions en degrés (et non en grades), j'en avais deduit
logiquement que les fractions etaient en minutes.
Et voila que je decouvre 50*
60. ! Ce sont donc des centièmes : un système batard!
Les marins
sont compliqués.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 15-05-2012 )
 
< Précédent   Suivant >
 

Flash Info

Nos Partenaires :

Velica

Fumage artisanal d'Arzon

Liros Cordage

informations :

Ce site Internet a été mis en ligne en 2008 afin de permettre à nos familles, nos amis et tous ceux que cela intéresse de suivre nos aventures maritimes. Nous vous souhaitons une agréable visite...


ü  2008-2009 : voyage sabbatique de 8 mois en trois temps :

o   Transquadra 2008-2009 en double

o   Voyage familial dans l’arc antillais de mi-février à mi-juillet 2009

o   Transat retour de Saint Martin au Crouesty

ü  2010 : LA BARQUERA 2010 en double (Pornichet-Gijon aller retour)

ü  2011 : première étape de la TRANSQUADRA en double (Saint Nazaire-Madère)

ü  2012 : deuxième étape de la TRANSQUADRA en double (Madère-Fort de France)

ü  2013 : ROMA PER DUE, course en double de 600 milles (Roma - îles Eoliennes - Roma)

ü  2014 : ROMA PER UNO, première course au large en solitaire en Italie.

ü  2015 : ROMA PER UNO

ü  2016 : Courses des îles et Pornic-Baiona-Pornic

ü  2017 : Première étape de la Transquadra en solitaire (Lorient-Madère)

ü  2018 : Deuxième étape de la Transquadra en solitaire (Madère-Martinique)



Stats1.2.0
Free Joomla Templates by JoomlaShine.com