une aventure franco-italienne

Joomla extensions and Joomla templates by JoomlaShine.com

inscription newsletter







Accueil arrow Voyage Familial arrow mars arrow Enfants à bord : galère ou bonheur ?
Enfants à bord : galère ou bonheur ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par email
écrit par Hugues   
28-03-2009

 Image

La présence des enfants change la manière de naviguer mais aussi l’attitude aux escales. Alors galère ou bonheur ??? 

 Les enfants en navigationLa première chose à souligner est la fantastique capacité d’adaptation des enfants. Si la première semaine à bord, Matteo demandait quand on allait rentrer dans sa maison de Paris, il parle maintenant du bateau comme de notre maison. Autre facteur qui inquiète souvent les gens qui naviguent peu, les déplacements à bord. Pour les enfants, cela ne pose aucun problème. Filippo, 2 ans, à peine arrivé de Milan, a appris en deux heure à rentrer et sortir de la cabine (équivalent d’une échelle à 5 marches). Même dans des vagues impressionnantes, les enfants se tiennent naturellement et se déplacent sans aucune difficulté. Certes, dans des conditions difficiles, ils restent dans leur cabine en attendant l’escale. Non seulement, cela n’est pas un problème mais au contraire, les adultes peuvent manœuvrer et la sécurité de tous est assurée. Bien entendu, le programme de navigation doit être adapté : on ne va pas les enfermer 12 heures dans leur cabine ! Ainsi, comme nous faisons pendant nos croisières estivales en Bretagne, nous essayons d’appareiller tôt afin qu’il y ait au minimum une baignade à l’arrivée ; l’idéal étant navigation le matin, plage l’après-midi. Si la longueur de la navigation ne le permet pas, nous prévoyons de rester au mouillage le lendemain pour un programme adapté. Les enfants en escaleLe tourisme intensif, le bar ou le resto du soir sont à proscrire. Les enfants ont une énergie limitée et sont souvent assez fatigués le soir (comme à la maison dans la vraie vie !). Nous pratiquons le tourisme en général  le matin pour une demi-journée et c’est très bien. Pour le petit bistro du soir sans enfant, quand cela s’avère possible, c’est vraiment apprécié ! De temps en temps ; nous nous offrons un resto à midi et c’est la fête des enfants : des frites (sauf pour alba qui préfère poisson-riz) ! Et puis, nous avons déjà couché les enfants avant de se faire un petit dîner en amoureux avec une langouste livrée cuite au bateau ….Ce qui plaît aux enfants, c’est la plage. Ils y jouent des heures sans avoir besoin des parents qui peuvent être tranquilles tout en gardant un œil sur leurs chers petits. L’alternative est le bain du bateau. Apeurées au début, les filles sautent maintenant de l’avant du bateau, nagent avec masque et tuba à la recherche des poissons colorés…. Matteo commence à nager tout seul avec ses brassards. Quand à Filippo, il adore courir sur la plage et se jeter dans l’eau.Les enfants attirent les enfants. Ainsi, si nous perdons des possibilités de rencontre au bistro le soir avec des marins assoiffés ou des locaux, nos gagnons la rencontre avec les autres familles navigant avec des enfants.  Galère ou bonheur ?Il n’y a bien sûr pas de réponse à cette question. Naviguer avec des enfants est un choix de départ qu’il faut assumer. Le grand bonheur est le temps dont on dispose avec eux. Câlin au lever du soleil avec Matteo en regardant les bateaux ou partie de masque et tubas avec les filles à la recherche du plus beau des poissons colorés sont de grands moments de bonheur. Alors bien sûr, un enfant mange, dort, rit et pleure… comme à la maison ! Il y a donc des moments où l’on aimerait ben être tranquille.Un voyage sans enfant est un voyage différent. Mais, et vous en étiez sûrs, ma réponse personnelle est GRAND BONHEUR ! Tout va bien à bord.
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
véro  - hello   |92.132.143.xxx |2009-03-29 17:54:18
Salut les cardi,

Hugues malgré tes erreurs de calculs je constate que tu
es devenu un vrai marin baroudeur pas rasé ! Elle en pense quoi Gio
?

Bisous à vous 5.
véro
Pen  - Ha les enfants   |71.241.151.xxx |2009-03-30 01:21:36
Je crois que je vais faire lire cela a Carolyn ...
On vous embrasse
Christophe  - Convoyeur   |83.136.166.xxx |2009-03-31 12:55:43
Hugues,
je vois Filippo, c'est ton 2eme gars ?
j'ai du rater un
épisode.
C'est rafraichissant de lire de vos nouvelles.
Profitez en !
ch.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 03-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
 

Flash Info

Nos Partenaires :

Velica

Fumage artisanal d'Arzon

Liros Cordage

informations :

Ce site Internet a été mis en ligne en 2008 afin de permettre à nos familles, nos amis et tous ceux que cela intéresse de suivre nos aventures maritimes. Nous vous souhaitons une agréable visite...


ü  2008-2009 : voyage sabbatique de 8 mois en trois temps :

o   Transquadra 2008-2009 en double

o   Voyage familial dans l’arc antillais de mi-février à mi-juillet 2009

o   Transat retour de Saint Martin au Crouesty

ü  2010 : LA BARQUERA 2010 en double (Pornichet-Gijon aller retour)

ü  2011 : première étape de la TRANSQUADRA en double (Saint Nazaire-Madère)

ü  2012 : deuxième étape de la TRANSQUADRA en double (Madère-Fort de France)

ü  2013 : ROMA PER DUE, course en double de 600 milles (Roma - îles Eoliennes - Roma)

ü  2014 : ROMA PER UNO, première course au large en solitaire en Italie.

ü  2015 : ROMA PER UNO

ü  2016 : Courses des îles et Pornic-Baiona-Pornic

ü  2017 : Première étape de la Transquadra en solitaire (Lorient-Madère)

ü  2018 : Deuxième étape de la Transquadra en solitaire (Madère-Martinique)



Stats1.2.0
Free Joomla Templates by JoomlaShine.com