seuls au monde
écrit par Hugues   
20-07-2009

Image 

Position le 20 juillet à 13h20 utc : 27.49 N 60.28 E

SEULS AU MONDE

Cela fait trois jours que nous n'avons pas vu de bateau, d'île : aucune présence humaine ! Cet isolement, sentiment assez rare, est assez agréable.

L'homme du jour est Christophe qui a gagné au Totto milles parcourus; il avait deviné les 170 milles des dernières 24h00 !

Tout va bien à bord

Hugues

Le mot de Christophe

Naviguer de nuit est une sensation que je connaissais déjà mais à chaque fois la magie fait son effet.

En ce moment, nous avons des nuits très étoilées avec très peu de nuages et une lune qui se lève très tard (vers 3h00 du matin).

La vision de la voute stellaire en est que plus fantastique. Le ciel ne semble fait exclusivement que d'étoiles, tellement il y en a de visibles. Rien a voir avec nos visions terriennes et encore moins urbaines.

Mais en plus de naviguer de nuit, Barrer de nuit est aussi une expérience fascinante. Le bateau glisse sur une matière que l'on distingue à peine par cette nuit sombre. Les instruments aident à naviguer, mais ce qui est amusant c'est que alors que j'appliquais les consignes de direction et d'allure que me donnais Hugues, je me suis calé sur une petite étoile qui était pile dans l'azimuth que je devais tenir, et en la gardant dans les haubans, j'avais mon cap.

Ou comment ré-inventer la navigation aux étoiles :)

Dans la journée d'hier, j'ai aussi barré mais à une heure ou je n'aurais pas du. Le soleil était assez coriace et pour la première fois depuis le départ, je sens que ma peau du visage tiraille un peu (malgré la crème 50+ toutes les heures).

Evènement de fin de journée. Les pécheurs du bord - Fabrice et Antoine, ont été piqués au vif quand leur ligne qui trainait depuis toute la journée s'est trouvée phagocité par on ne sait quoi. Ils ont alors révisé toute leur stratégie et ils ont monté une ligne avec un genre de Rapala offert à Hugues par des amis italiens.

Quelques calculs, métrages, émerillons, et la ligne était à l'eau.

Et surprise, seulement quelques minutes après, il y a avait une touche très franche. Tout le monde s'accorde à dire qu'il faut la remonter et .... il y avait une dorade corifène de belle taille qui luisait en vert et jaune dans l'eau alors que nous l'approchions du bateau.

Malheureusement, la technique de récupération de la prise avait été moins bien travaillée que la technique de mise en place de la ligne. Nous avons perdu cette dorade.

Seulement 20 minutes après, même scénario. Touche, Dorade, approche, et perte au dernier moment.

Nous restons positifs, 2 touches en si peu de temps, c'est très encourageant.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
monneraud Liliane  - vous n'êtes pas seuls au monde!!   |143.196.207.xxx |2009-07-21 07:48:43
bonjour Hugues,
et nous alors les collègues de la DGAC tu nous manques.
Mais il faut reconnaitre que parfois celà fait du bien d'être
coupés du monde.
Bonne journée et bonne chance pour la future
pêche.Liliane
Alberto  - Finalmente mangiate qualcosa!   |93.32.182.xxx |2009-07-21 09:58:31
Ciao Hugues! Le notizie della vostra pesca miracolosa mi fanno capire che la
slim transat prevarrà sulla fat, ma credo che ve la caverete ugualmente.
Buona navigazione e a presto da Alberto, Marcella, Cesare e, naturalmente,
Tullia che si sta già godendo i tuoi meravigliosi bambini.
fily jacques  - le reve   |92.129.26.xxx |2009-07-21 14:14:19
profiter bien de ce voyage;ns pensons bien a vous
jacky

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 20-07-2009 )