la nuit de la glisse
écrit par Hugues   
06-02-2012

Image

Jour 10: la nuit de la glisseRappelez-vous dans les années 80 (ou imaginez pour les plus jeunes), un  cinéma loué pour une projection d’un soir d’un film de glisse. On y voyait des images merveilleuses de planche à voile surf, ski dans la poudreuse… voilà à quoi m’a fait pensé notre nuit dans les alizé ! 

VIE A BORD

Journée manœuvres

Par souci de préservation de nos spis et de vitesse, nous avons fait beaucoup de manœuvres depuis la fin de nuit, 4 changements de spi ! On rencontre ici des grains (orages) qui peuvent être très violents ; il vaut mieux rentrer son spi que de le déchirer ; Les conditions s’étant stabilisées, nous nous reposons cet après-midi…

Nous avons commencé à compter les vivres qu’il reste ; je vous rassure tout de suite il reste beaucoup d’eau et de nourriture et même une bière par personne et par jour !

 LA COURSELa nuit de la glisse

Au couché du soleil, nous filions sous spi lourd dans 20-22 nœuds de vent. Les vagues étaient petites et le bateau glissait merveilleusement à des vitesses comprises entre 9,50 et 10, 50 nœuds et des pointes à 15. On avait l’impression que la mer était en pente descendante ! Ce plaisir s’est prolongé toute la nuit sous une lune quasi pleine : le rêve !

ETA au Marin

Nous pourrions arriver dans la nuit de samedi à dimanche au marin… ETA (estimated time arrival-heure estimée d’arrivée).

Classement

Ce n’est pas brillant. La zone de vent faible nous a fait perdre toute notre avance et les bateaux qui  y étaient avec nous en sont mieux sortis : ALCHIMISTE et POUR ECOMORES. Il reste 5 jours de course…

  LA RUBRIQUE DES ENFANTSLes animaux marins

Nous allons aborder un sujet qui risque de vous plaire beaucoup plus que l’électricité : les animaux de l’océan. Tout d’abord la première chose qui frappe est l’absence d’oiseaux. Sur terre, ils sont partout, à la campagne, à la montagne, au bord de la mer et même en ville ! Ici pas d’oiseau. Les Albatros, ces très grands oiseaux, vivent dans le grand sud, il n’y en a pas ici. Certains petits oiseaux viennent parfois nous rendre visite lorsque l’on est à proximité d’une île ce qui n’est pas le cas pour moi aujourd’hui au milieu de l’océan. Il y a bien sûr les dauphins qui adorent venir jouer en groupe autour des voiliers ; c’est toujours un spectacle merveilleux. Nous avons aussi aperçu le souffle d’une baleine ; cette fois-ci nous n’avons pas réussi à voir l’animal.  Nous en avions vu une très grande au large de l’Espagne. Il y a aussi les Physalis. Cela ressemble à un bout de plastique mais c’est en fait une espèce de méduse à la piqure très douloureuse. Enfin, nous sommes arrivés au pays des poissons volants ! Ils ne volent pas comme les oiseaux, ils survolent la mer à très basse altitude et très vite, c’est impressionnant.

 

Tout va bien à bord,

 

Hugues

22 05 N

40 52 0

6 février 2012 à 16h16tu (17h16 en Europe)

 
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Corine   |80.22.54.xxx |2012-02-07 07:55:29
malgre mon etat d'ame, lire tous les jours vos aventures me fait vraiment du
bien!!!!
Je pense fort à vous et FORZA CHE CE LA POTETE FARE!
Buon
vento

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-02-2012 )