Dorade coryphène à bord !
écrit par Hugues   
15-05-2012

Image

Dorade coryphène à bord !Vent faible, vitesse réduite, et hop ça mord !  Nous avons à bord une superbe dorade… Une dorade coryphène à bord!

Hier, en fin d’après-midi, le moulinet a fait le bruit caractéristique qui signale qu’un poisson avait mordu. En moins de temps qu’il en faut à Lucky Luke pour dégainer, nos trois marins étaient à un a joué son rôle à la perfection. Hugues a passé tout le matériel, Vittorio a parfaitement contrôlé la remontée de la ligne et a placé la dorade au bon endroit. Après avoir en vain essayé son lasso, c’est à la main que Patrick a attrapé le poisson et l’a lancé à bord. Quelle joie ! La prise est vraiment énorme, plus grosse que celles de 2009, nous l’estimons de 12 à 15 kg.

 

 

Après l’immanquable séance photos, nous nous attaquons çà la bête. Hugues prélève une partie de la queue et prépare une salade de dorade à la tahitienne. Il convient de détacher du poisson cru (c’est l’opération la plus compliquée), de la faire mariner dans du citron vert puis d’arrêter la cuisson en mettant du lait de coco. Vittorio aidé de Patrick, vide la dorade, nettoie et prépare deux énormes morceaux que nous ferons au four demain et après-demain.

La salade à la tahitienne est un vrai régal : merci Neptune !

 

Image

 Les aventures de Vittorio

Alors qu’il rinçait la dorade dans la jupe arrière et malgré les avertissements de Patrick, Vittorio a lâché la bête. N’écoutant que son courage, il a plongé pour récupérer le fruit de notre pêche. Nous venions de jeter à la mer les entrailles de la dorade. L’heure était celle de la chasse du requin et Vittorio y a pensé ! Patrick et Hugues ont effectué sous grand-voile seule une manœuvre de l’homme à la mer, Hugues à la barre, Patrick jetant à Vittorio la bouée puis tirant sur le cordage pour le ramener à bord. Vittorio, pensant à son requin, était pressé ; Hugues et Patrick ne comprenait pas cet empressement ! Tout s’est bien terminé et c’est entier, la dorade à la main que Vittorio est remonté à bord.

 Vent absent

Nous sommes dans une zone de vent très faible. Nous avons toujours réussi à avancer à la voile jusqu’à ce matin où nous sommes vraiment dans la pétole. Le capitaine a démarré le moteur  mais il cherche une solution dans les fichiers météo… Ils indiquent que nous vivons la journée la moins ventée et que nous devrions finir cette traversée au près. Le capitaine, qui avait consolidé la réparation du spi lourd hier, est un peu dépité que les spis risquent de rester dans leur sac d’ici à Horta.

Et heureusement, 2 heures après, le vent, faible certes, mais suffisant est de retour. Nous progressons lentement (4,5 à 6 nds) mais sans moteur : vive la voile !

   

Tout va bien à bord,

 

Hugues

14 mai 2012

15h27 UTC

30.53 N

50.60 O

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Vince  - Bises suisses   |82.136.89.xxx |2012-05-15 07:21:06
Vous nous donnez envie avec votre dorade et votre salade tahitienne.
En cette
semaine de l'ascension, nous nous préparons à quitter la Suisse
par le Gotthard pour passer 4 jours à Venise en famille.
Forza Italia
!
Vincent & Co.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 17-05-2012 )